Versailles: Manifestation du 11 février

Les Stylos Rouges toujours très inquiets pour l’avenir de l’Ecole Publique manifestent ce 11 février devant l’Assemblée nationale où est donné le coup d’envoi des débats sur le projet de loi Blanquer, projet de loi sur « l’école de la confiance« …

Les enseignants s’inquiètent tout particulièrement de voir que dès son article 1, le texte donne le ton.  L’article 1 du projet de loi demande en effet d’insérer un article L. 111-3-1 dans le Code de l’éducation ainsi rédigé :  » Art. L. 111-3-1 – Par leur engagement et leur exemplarité, les personnels de la communauté éducative contribuent à l’établissement du lien de confiance qui doit unir les élèves et leur famille au service public de l’éducation. Ce lien implique également le respect des élèves et de leur famille à l’égard de l’institution scolaire et de l’ensemble de ses personnels.  »

Le gouvernement veut s’assurer de « l’engagement de la communauté éducative » et menace « d’affaires disciplinaires les personnels s’étant rendus coupables de faits portant atteinte à la réputation du service public ».  « L’article 1er a été perçu comme une volonté de mise au pas de la communauté éducative dans sa capacité à exercer sa liberté d’expression: silence dans les rangs ! Il doit être complètement récrit voire supprimé, conformément à l’avis du Conseil d’État« , estime R Juanico (PS).  Les Stylos Rouges revendiquent leur droit à la liberté d’expression….

L’article 3 ainsi rédigé : « Art. L. 132-1. – L’enseignement public dispensé dans les écoles maternelles et élémentaires est gratuit. » alors que le précédent article prévoyait la scolarité gratuite jusqu’à 16 ans .

Seraient-ce les prémices de la fin de la gratuité de l’enseignement au secondaire?! Les Stylos Rouges se révoltent contre la mise à mort de l’Ecole Publique, une école gratuite, accessible à tous….

Enfin l’article 6 signe la fusion des écoles primaires rurales et de villes moyennes avec leur collège de secteur! Quelle reconnaissance alors pour le travail quotidien des directeurs d’école en France? Les Stylos Rouges s’indignent de voir que des décisions sont prises systématiquement par des gens qui ne connaissent en rien la réalité du terrain…

Les Stylos Rouges présents devant l’Assemblée représentaient les 67 391 professionnels en colère du collectif des Stylos Rouges… La grogne gagne jour après jour du terrain et commence à être entendue par les plus avertis, comme en témoigne cet Extrait de la Première séance du lundi 11 février 2019:

Mme Sabine Rubin. Vous direz que les syndicats sont d’éternels grincheux qui ne défendent qu’eux-mêmes. Pas vraiment ! Lors des assemblées générales académiques, qui se sont tenues à la fin du mois de janvier dans toute la France, leurs revendications excédaient de beaucoup la défense de leurs propres intérêts. Ainsi, ils réclament également le retrait de Parcoursup et de la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants, ainsi que l’abrogation des réformes du bac et du lycée.

Ils dénoncent l’esprit de ces réformes, qui consistent à enfermer si tôt – dès l’âge de 15  ans – des jeunes dans des ornières d’enseignement qui leur interdiront l’accès, s’ils changent d’avis, à certains cursus du supérieur. Ils découvrent, s’il en était besoin, le caractère inégalitaire de ce lycée à la carte, qui n’offrira pas le même menu à tous les élèves. Ils s’indignent de l’absence de lisibilité de la réforme et du manque de moyens pour la mettre en œuvre. Quant à ce projet de loi, ils en demandent également le rejet, que j’ai l’honneur d’exprimer ici.

Monsieur le ministre, j’ai bien saisi votre façon de passer outre leurs avertissements et leur expertise. Toutefois, le projet de loi pour une école de la confiance a réussi le tour de force de dresser contre lui la quasi-totalité des syndicats représentés au Conseil supérieur de l’éducation.

« C’est le vieux monde qui résiste », direz-vous encore. Eh bien non ! Ces mêmes revendications sont en effet portées par un autre mouvement, hors du cadre syndical classique : le mouvement des « stylos rouges ».

Les Stylos Rouges de Versailles

Analyse par les Stylos Rouges du projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *